14es Journées de formation interdisciplinaire

Programmation du 19 novembre

7 h 30 | Début des activités
  • Mot de bienvenue
  • Présentation des lauréats et remise des prix d’excellence
Plénière d’ouverture
8 h 15 | L’après-pandémie : faciliter l’accès au réseau

9 h 15 à 12 h 15 | Séances de l'avant-midi

Séance 1 (journée entière) | Les urgences pédiatriques sous tous leurs angles et dans tous les milieux

⚕ Comité scientifique

  • Dr Mathieu Blanchet, Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec
  • Dre Véronique Castonguay, Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec
  • Dre Sasha Dubrovsky, Association des pédiatres du Québec
  • Dre Karol Samman, Association des pédiatres du Québec
  • Dre Marie-Hélène Lemoine, Association des pédiatres du Québec

✐ Résumé

Cette journée de formation continue sur le thème des urgences pédiatriques a pour but d’optimiser la prise en charge des clientèles d’âge pédiatrique se présentant avec des pathologies aiguës. Cette formation permettra aux cliniciens d’actualiser leurs connaissances, de discuter des nouvelles données probantes qui émergent de la littérature et de réviser leurs façons de faire afin d’améliorer ce qui est le plus important : la santé et la sécurité des patients. Qu’il s’agisse de patients ayant quelques jours de vie ou se présentant à la fin de l’adolescence, avec des plaies mineures ou des pathologies critiques, dans des milieux communautaires ou en centres tertiaires, cette journée saura répondre aux besoins de tous les cliniciens qui côtoient cette clientèle.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De suggérer des stratégies pour améliorer la santé et la sécurité des enfants se présentant dans un contexte de pathologies aiguës;
  • D’expliquer les nouveautés qui émergent de la littérature en urgence pédiatrique;
  • De proposer des améliorations de la prise en charge des urgences pédiatriques dans leurs milieux de soins de santé.

◎ Public cible

  • Pédiatres
  • Urgentologues
  • Autres médecins spécialistes, omnipraticiens et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (journée complète)

 

Séance 2 (journée entière) | Améliorer la prise en charge des infections urinaires complexes

⚕ Comité scientifique

  • Dre Nancy Girard, Association des urologues du Québec
  • Dr Nawar Hanna, Association des urologues du Québec
  • Dr Ling Yuan Kong, Association des médecins microbiologistes et infectiologues du Québec
  • Dr Jérôme Laflamme, Association des médecins microbiologistes et infectiologues du Québec

✐ Résumé

La collaboration étroite entre le microbiologiste-infectiologue et l’urologue est essentielle dans la prise en charge des pathologies uro-infectieuses complexes. L’Association des médecins microbiologistes et infectiologues du Québec et l’Association des urologues du Québec sont ainsi heureuses de vous convier à une séance conjointe d’échanges et d’apprentissage interdisciplinaires portant sur l’uro-infectiologie.

Au cours de cette journée de formation, le participant pourra assister à des séances abordant :

  • Le diagnostic et la prise en charge des infections de matériel étranger urologique;
  • Le diagnostic et la prise en charge des infections urinaires récidivantes;
  • L’utilisation du BCG en traitement de néoplasie vésicale et les complications infectieuses associées;
  • Les infections reliées aux biopsies de la prostate : prophylaxie et résistance aux antibiotiques;
  • Les pathogénies uro-génitales en émergence.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De décrire le processus diagnostique et la prise en charge appropriée des infections de matériel étranger urologique;
  • De reconnaître le diagnostic différentiel et le traitement des infections urinaires complexes (récidivantes, associées au BCG, pathogènes uro-génitaux émergents, prostatite, etc.);
  • De choisir la prophylaxie antibiotique adéquate prébiopsie de la prostate en tenant compte des notions de résistance microbienne;
  • De définir la place de culture rectale pré biopsie.

◎ Public cible

  • Microbiologistes-infectiologues
  • Uro-gynécologues
  • Urologues
  • Autres médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (journée complète)

 

Séance 3 | L’évaluation de la pratique : bien plus qu’une obligation

⚕ Comité scientifique*

  • Dr Éric De Broux, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
  • Dr Yves Gervais, Direction de l’amélioration de l’exercice, Collège des médecins du Québec
  • Dr Anas Nseir, Direction de l’amélioration de l’exercice, Collège des médecins du Québec
  • Dr Juan Manuel Villalpando, Institut universitaire de gériatrie de Montréal

* En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

La Loi sur les services de santé et les services sociaux du Québec oblige tous les établissements de la santé à mettre en place des comités d’évaluation de l’acte médical. De plus, le Règlement sur la formation continue des médecins exige que tous les médecins inscrits au tableau du Collège des médecins du Québec, à titre de membre actif, participent à des activités d’évaluation de l’exercice professionnel à raison de 10 heures par période de 5 ans. L’évaluation de l’acte médical est un exercice essentiel pour tout médecin qui désire améliorer sa pratique. Elle lui permet de s’assurer qu’il respecte les normes scientifiques et les règles déontologiques en vigueur en plus d’optimiser les résultats obtenus chez ses patients.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • D’expliquer les aspects réglementaires et les structures possibles du comité d’évaluation de l’acte médical au sein des établissements de soins;
  • D’utiliser les différents outils disponibles pour évaluer la qualité de l’acte médical ou chirurgical dans un département clinique;
  • D’effectuer une ou des analyses selon des critères explicites au sein de son département clinique.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes, omnipraticiens et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 4 | La prise en charge multidisciplinaire des polypes colorectaux avec adénocarcinome pT1

⚕ Comité scientifique

  • Dr Frédéric Balthazar, Association québécoise de chirurgie
  • Dr Étienne Désilets, Association des gastro-entérologues du Québec
  • Dre Perrine Granger, Association des pathologistes du Québec

✐ Résumé

Le programme de dépistage du cancer colorectal, mis en place au Québec depuis 2013, permet de détecter précocement des adénocarcinomes colorectaux débutants pT1 dans des polypes colorectaux cancérisés. Avec l'éventail des technologies de résection endoscopiques actuelles, une résection d'emblée complète de ces tumeurs débutantes est souvent possible localement : pour une partie de ces tumeurs, la résection locale est suffisante afin de contrôler la maladie au stade local. Cependant, pour certaines tumeurs, il existe, dès le stade pT1, un risque évolutif à distance que seule la chirurgie complémentaire avec curage ganglionnaire permet de confirmer ou infirmer formellement.

L'analyse des critères histopronostiques de la tumeur fournie par le pathologiste permet actuellement de mieux prédire ce risque évolutif en s'appuyant sur les données probantes de la littérature et les recommandations d'experts : le grade du carcinome, le budding/bourgeonnement tumoral, l'invasion lymphovasculaire, la hauteur et la largeur d'invasion et le statut de la marge sont des critères essentiels pour prédire le risque et guider la prise en charge vers un suivi ou une chirurgie complémentaire, en tenant compte des comorbidités du patient. En cas de risque évolutif intermédiaire (risque ganglionnaire estimé entre 5 et 20 %, notamment), le modèle de prise de décision partagée s'appuyant sur les valeurs et la tolérance au risque du patient permet de mieux orienter le traitement, particulièrement dans les lésions rectales où la morbidité opératoire et le risque de séquelles fonctionnelles sont plus élevés. Au total, la complétude des critères histopronostiques, la prise en charge multidisciplinaire et le partenariat avec le patient sont des éléments clés pour une prise en charge optimale des tumeurs digestives détectées au stade précoce sur résection endoscopique.

À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De prédire le risque évolutif des polypes colorectaux cancérisés pT1 à partir des critères histopronostiques du rapport de pathologie pour guider la prise en charge du patient;
  • D'identifier les techniques de résection endoscopique les mieux adaptées pour la prise en charge de polypes colorectaux avancés;
  • De décrire les étapes clés de la prise de décision partagée avec les patients avec polype colorectal cancérisé en contexte d'incertitude sur le potentiel évolutif (risque ganglionnaire 5-20%).

◎ Public cible

  • Chirurgiens
  • Gastro-entérologues
  • Oncologues
  • Pathologistes
  • Autres médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 5 | La prise en charge des métastases cérébrales à l'ère des nouveautés en traitement systémique

⚕ Comité scientifique

  • Dre Marie-Ève Arsenault, Association des neurologues du Québec
  • Dre Isabelle Gauthier, Association des radio-oncologues du Québec
  • Dr David Mathieu, Association de neurochirurgie du Québec
  • Dr Moustapha Tehfé, Association des médecins hématologues et oncologues du Québec

✐ Résumé

Avec la venue de nouveaux traitements systémiques, la prise en charge des métastases cérébrales est devenue de plus en plus complexe. Elle nécessite une collaboration entre plusieurs spécialités. L’expertise des hémato-oncologues, neurologues, neurochirurgiens, radiologistes, endocrinologues et radio-oncologues est requise pour une prise en charge optimale de ces patients. L'arrivée de l'immunothérapie, des thérapies ciblées et de la radiochirurgie a modifié considérablement l'approche de ces patients et des toxicités secondaires.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De distinguer les nouveaux traitements systémiques disponibles pour la prise en charge des métastases cérébrales;
  • D'identifier quels sont patients éligibles pour un traitement de radiothérapie ciblée;
  • De reconnaître les toxicités possibles d'un traitement des métastases cérébrales afin de pouvoir y répondre;
  • D'identifier quels sont les patients admissibles à une intervention neurochirurgicale;
  • De décrire l'investigation par imagerie nécessaire à la prise en charge des métastases cérébrales.

◎ Public cible

  • Endocrinologues
  • Neurochirurgiens
  • Neurologues
  • Oncologues
  • Radiologistes
  • Radio-oncologues
  • Urgentologues
  • Autres médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)
Séance 6 | D’aujourd’hui à demain : la télémédecine et l’intelligence artificielle implantées dans la pratique clinique

⚕ Comité scientifique*

  • Dr Sylvain Chouinard, neurologue, médecin-conseil à la FMSQ
  • Dre Nathalie Saad, pneumologue, vice-présidente du conseil d’administration, Collège des médecins du Québec

*En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

La pandémie fut un moteur de changement notamment au niveau de l’accélération du déploiement de la télémédecine. Au cours de cette séance, nous ferons une mise à jour sur la téléconsultation et explorerons les enjeux auxquels seront confrontés les médecins spécialistes dans les prochaines années. Nous discuterons également des plateformes de consultation asynchrone qui seront déployées prochainement et nous analyserons leur apport au niveau des soins dermatologiques et ophtalmologiques. Nous terminerons notre séance par une discussion portant sur l’intelligence artificielle ainsi que sur son intégration en médecine clinique dans les années à venir.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • D'identifier les défis futurs dans l’application de la téléconsultation au Québec;
  • De reconnaître l’apport des plateformes de soins asynchrones au niveau de la dermatologie et l’ophtalmologie;
  • D'expliquer comment l’intelligence artificielle affectera la pratique de la médecine spécialisée.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes
  • Omnipraticiens, résidents et autres professionnels de la santé intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 7 | L'approche non pharmacologique en CHSLD : des résultats probants

⚕ Comité scientifique*

  • Diane Boyer, M.Sc., M.A.P, cheffe de projet provincial, OPUS-AP
  • Suzanne Gilbert, B.Pharm., M.Sc., BCGP, FOPQ; pharmacienne territoriale - RUISSS Montréal; Démarche OPUS-AP/PEPS
  • Tanya Mac Donald, B.Sc. Physiothérapie, M.Sc. Épidémiologie, directrice innovation et développement stratégique, Excellence en Santé Canada
  • Dre Michèle Morin, médecin spécialisée en gériatrie et médecine interne, CISSS Chaudière Appalaches, professeure agrégée, Faculté de médecine, Université Laval
  • Rachel Rouleau, chef adjoint du département de pharmacie, enseignement, formation et recherche, chercheure associée, VITAM- Centre de recherche en santé durable, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale.

*En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

Dans le cadre de cette séance de formation, vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur deux projets novateurs visant l’amélioration de la qualité des soins chez les aînés.

Dans un premier temps, la présentation du projet OPUS-AP vous permettra d’apprécier les retombées d’un processus de déprescription chez les personnes présentant des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence, leurs proches et sur le personnel travaillant dans des CHSLD.

Par la suite, les résultats du projet d'évaluation de la personnalisation des soins (PEPS) dans les CIUSSS de la Capitale-Nationale vous seront présentés. Le PEPS vise une réorganisation du travail des professionnels de la santé en maximisant les champs de compétences et l'expertise de chacun en soins de longue durée. Vous pourrez également discuter des résultats probants sur la réduction du nombre de principes actifs par résident, sur la baisse de la poly pharmacie excessive et sur la diminution de la morbidité observée dans le cadre de ce projet. Ces deux programmes démontrent que les approches non pharmacologiques permettent une amélioration des soins en CHSLD.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes
  • Omnipraticiens, résidents et autres professionnels de la santé intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance plénière
12 h 15 | Discussion sur l'avenir de la médecine spécialisée et du réseau de la santé
Conférencier d’honneur 
13 h 30 | Leadership transformationnel : pour une santé reconnectée

Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM

Soyez des nôtres afin d’assister à une inspirante conférence sur les défis organisationnels face à notre système de la santé. Notre conférencier de renom, le Dr Fabrice Brunet, présentera des stratégies de leadership et les avancées de la médecine connectée au Québec. Reconnectons-nous!

14 h 30 à 17 h 30 | Séances de l'après-midi

Séance 1 (journée entière) | Les urgences pédiatriques sous tous leurs angles et dans tous les milieux

⚕ Comité scientifique

  • Dr Mathieu Blanchet, Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec
  • Dre Véronique Castonguay, Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec
  • Dre Sasha Dubrovsky, Association des pédiatres du Québec
  • Dre Karol Samman, Association des pédiatres du Québec
  • Dre Marie-Hélène Lemoine, Association des pédiatres du Québec

✐ Résumé

Cette journée de formation continue sur le thème des urgences pédiatriques a pour but d’optimiser la prise en charge des clientèles d’âge pédiatrique se présentant avec des pathologies aiguës. Cette formation permettra aux cliniciens d’actualiser leurs connaissances, de discuter des nouvelles données probantes qui émergent de la littérature et de réviser leurs façons de faire afin d’améliorer ce qui est le plus important : la santé et la sécurité des patients. Qu’il s’agisse de patients ayant quelques jours de vie ou se présentant à la fin de l’adolescence avec des plaies mineures ou des pathologies critiques, dans des milieux communautaires ou en centres tertiaires, cette journée saura répondre aux besoins de tous les cliniciens qui côtoient cette clientèle.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De suggérer des stratégies pour améliorer la santé et la sécurité des enfants se présentant dans un contexte de pathologies aiguës;
  • D’expliquer les nouveautés qui émergent de la littérature en urgence pédiatrique;
  • De proposer des améliorations de la prise en charge des urgences pédiatriques dans leurs milieux de soins de santé.

◎ Public cible

  • Pédiatres
  • Urgentologues
  • Autres médecins spécialistes, omnipraticiens et résidents 

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (journée complète)

 

Séance 2 (journée entière) | Améliorer la prise en charge des infections urinaires complexes

⚕ Comité scientifique

  • Dre Nancy Girard, Association des urologues du Québec
  • Dr Nawar Hanna, Association des urologues du Québec
  • Dr Ling Yuan Kong, Association des médecins-microbiologistes et infectiologues du Québec
  • Dr Jérôme Laflamme, Association des médecins-microbiologistes et infectiologues du Québec

✐ Résumé

La collaboration étroite entre le microbiologiste-infectiologue et l’urologue est essentielle dans la prise en charge des pathologies uro-infectieuses complexes. L’Association des médecins-microbiologistes infectiologues du Québec et l’Association des urologues du Québec sont ainsi heureuses de vous convier à une séance conjointe d’échanges et d’apprentissage interdisciplinaires portant sur l’uro-infectiologie.

Au cours de cette journée de formation, le participant pourra assister à des séances abordant :

  • Le diagnostic et la prise en charge des infections de matériel étranger urologique;
  • Le diagnostic et la prise en charge des infections urinaires récidivantes;
  • L’utilisation du BCG en traitement de néoplasie vésicale et les complications infectieuses associées;
  • Les infections reliées aux biopsies de la prostate : prophylaxie et résistance aux antibiotiques;
  • Les pathogénies uro-génitales en émergence.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De décrire le processus diagnostique et la prise en charge appropriée des infections de matériel étranger urologique;
  • De connaître le diagnostic différentiel et le traitement des infections urinaires complexes (récidivantes, associées au BCG, pathogènes uro-génitaux émergents, prostatite, etc.);
  • De choisir la prophylaxie antibiotique adéquate prébiopsie de la prostate en tenant compte des notions de résistance microbienne;
  • De définir la place de culture rectale pré biopsie.

◎ Public cible

  • Microbiologistes-infectiologues
  • Uro-gynécologues
  • Urologues
  • Autres médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (journée complète)

 

Séance 8 | Pratiquer sans réserve : soins de santé aux Autochtones

⚕ Comité scientifique*

  • Dre Pascale Breault, omnipraticienne au GMF-U Nord de Lanaudière, Centre de santé Masko-Siwin, Manawan
  • Dre Jessie Nault, représentante des médecins résidents

*En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

Depuis quelques années, plusieurs organisations mettent de l’avant la reconnaissance des peuples autochtones, de leurs droits, de leur histoire, de leurs traumas ainsi que les conséquences en découlant, notamment en matière de santé. Au fil des tragédies de l’actualité récente, plusieurs médecins découvrent les atrocités du passé, se questionnent sur l’état actuel des soins aux patients autochtones et sont à la recherche de solutions durables afin de leur assurer des soins de santé sécuritaires.

La séance qui vous est proposée vous permettra de mieux connaître les réalités et les besoins spécifiques de cette clientèle et ainsi, de réfléchir à des pistes de solutions individuelles, organisationnelles et institutionnelles. Cette séance veut lancer un dialogue convivial destiné à vous faire réfléchir à vos propres croyances, biais et connaissances tout en vous aidant à commencer votre apprentissage vers une pratique sans réserve auprès de patients autochtones.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De reconnaître les traumas intergénérationnels et le racisme systémique présent et passé comme déterminants de la santé des patients autochtones;
  • De reconnaître les potentielles répercussions des différents biais implicites et explicites sur sa pratique comme soignant et sur ses patients autochtones;
  • D'énumérer les différentes étapes pour atteindre des soins culturellement sécuritaires;
  • D'identifier des solutions et des stratégies applicables dans les différents milieux cliniques, universitaires et privés pour offrir des soins culturellement sécuritaires compétents.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes
  • Omnipraticiens, résidents et autres professionnels de la santé intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)
Séance 9 | La gestion du temps et des priorités; que faire lorsque la liste s’allonge et que l'on est submergé ?

⚕ Comité scientifique*

  • Dr Sam Daniel, directeur, Direction du Développement professionnel continu, FMSQ
  • Mme Mathilde Einhorn, spécialiste des communications d’entreprise et stratège d’impact
  • Dr Jean-Pierre Farmer, chirurgien en chef et directeur, Division de neurochirurgie, Centre universitaire de santé McGill

*En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

Avez-vous parfois l’impression de perdre le contrôle dans l’exécution de vos activités professionnelles et personnelles ? Les médecins spécialistes œuvrent dans un contexte de travail très mobilisant. En plus des activités cliniques, de nombreuses tâches s’ajoutent à un quotidien bien chargé. C’est encore plus d’actualité à la suite de la crise sanitaire qui a davantage fragilisé notre système de santé. Au cours de cet atelier interactif, vous aurez l’occasion d’identifier de nouvelles stratégies à mettre en place dans la gestion de votre temps et dans la priorisation de vos activités. Ceci vous permettra de prendre (ou de reprendre) le contrôle de vos activités, d'améliorer votre productivité et votre mieux-être.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De décrire les 4 étapes du processus de la gestion des priorités;
  • De définir la cause des déraillements afin d’éviter de les reproduire;
  • De distinguer l’important de l’urgent pour la priorisation de vos tâches professionnelles;
  • D'utiliser 3 méthodes éprouvées afin de vous prémunir contre les mangeurs de temps;
  • D'adopter des stratégies de lâcher-prise pour diminuer les sources de stress inutiles.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes
  • Résidents et autres professionnels de la santé intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 10 | Le choix pertinent au cœur de la médecine spécialisée

⚕ Comité scientifique*

*En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

Dans le cadre de cet atelier interactif, le médecin spécialiste sera amené à réfléchir à la pertinence clinique dans ses différentes formes. Le concept sera décomposé afin que les médecins puissent identifier des pistes d'actions simples à travers leur pratique. Le concept du choix pertinent sera aussi discuté dans une perspective de pérennité de notre système de soins.

Par ailleurs, dans une perspective de communication avec les partenaires de soins, ainsi que les patients, différentes stratégies de communication seront partagées et explorées afin de discuter de la pertinence des soins.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • D'identifier, dans ses activités professionnelles, des actes non pertinents;
  • De discuter, dans une perspective sociétale, de l'impact des actes non pertinents sur l'organisation des soins;
  • De construire un partenariat patient-médecin valorisant les soins à haut rendement.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 11 | L’ophtalmologiste voit, le radiologiste voit, mais le patient ne voit pas : diagnostic?

⚕ Comité scientifique

  • Dre Maria Del Pilar Cortes Nino, Association des radiologistes du Québec
  • Dre Francine Mathieu Millaire, Association des médecins ophtalmologistes du Québec
  • Dre Jacinthe Rouleau, Association des médecins ophtalmologistes du Québec

✐ Résumé

L’ophtalmologiste et le radiologiste voient tous les deux la lésion du patient présentant un trouble visuel (p. ex. une baisse de la vision, une vision double, une rougeur oculaire, une douleur oculaire, une mydriase, une ptose, etc.), mais d’un angle différent et complémentaire. Ensemble, ils peuvent établir le diagnostic différentiel essentiel à la qualité des soins.

Au cours de cette conférence, vous aurez l’opportunité d’apprécier l’apport de l’ophtalmologiste sur les signes cliniques et la contribution d’un radiologiste sur les critères radiologiques de différents troubles visuels et leurs causes (p. ex. : traumatiques, vasculaires, infectieuses, tumorales, neurologiques, systémiques, musculaires, inflammatoires, héréditaires, etc.).

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

◎ Public cible

  • Internistes
  • Neurochirurgiens
  • Neurologues
  • Ophtalmologistes
  • ORL
  • Radiologistes
  • Rhumatologues
  • Autres médecins spécialistes et résidents intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

Séance 12 | Règles de consentement, aptitudes et loi 18; quelques enjeux légaux

⚕ Comité scientifique*

  • Dre Julie Dubé, Association des physiatres du Québec
  • Me Natacha Hébert, notaire, pratique spécialisée en droit de la personne
  • Me Patrick Martin-Ménard, avocat en responsabilité médicale et psychiatrie légale

* En collaboration avec le comité de planification scientifique des Journées de formation interdisciplinaire de la FMSQ

✐ Résumé

Le projet de loi 18 propose une importante révision de la protection offerte aux personnes inaptes. Dans le cadre de cet atelier, vous aurez l’occasion de vous familiariser avec les principaux changements apportés à cette loi afin de répondre aux préoccupations de vos patients et de leurs proches. Entre autres, les règles afin d'obtenir un consentement substitué valide, particulièrement en cas d’absence de documents les prévoyant, seront définies. Vous aurez également l’occasion de différencier l’aptitude à consentir aux biens et à la personne; des notions souvent incomprises et pouvant mener à un litige. Les critères légaux pour obtenir une ordonnance de soins et les principales sources d’incompréhension et d’application erronée de ces critères en milieu médical et hospitalier vous seront aussi présentés par des juristes chevronnés.

Axée sur les aspects pratiques, une partie de l’atelier traitera de la vérification, par le notaire, de la capacité, du consentement et de l'inaptitude lors de la rédaction d'un mandat de protection et d'un testament et, lors de la survenance de l'inaptitude. L'importance de l'interrogatoire dans le cadre de la procédure légale et la qualité et compétence du représentant légal désigné ou proposé, seront également abordés.

☑ À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :

  • De reconnaître un consentement substitué approprié;
  • De distinguer le droit nouveau afin de protéger le patient;
  • D'identifier les rôles des intervenants des différents milieux pour la protection d'une personne inapte.

◎ Public cible

  • Médecins spécialistes et professionnels de la santé intéressés

⌚ Horaire

  • Vendredi 19 novembre 2021 (demi-journée)

 

S'inscrire aux 14es JFI